05/01/2007

MAudit 11 juin 2006

C'était pourtant un très beau samedi.

Je venais de finir mon CDD de 1 an comme responsable emploi et formation dans l'usine de mon mari fermée définitivement fin mai (d'où notre déménagement de cet été).
Le déménagement s'annonçait bien, les enfants commençaient à se faire à l'idée et moi aussi d'ailleurs.

J'avais invité des amis à un barbecue mangé dehors vu le beau temps

et là vlan....

Bêtement assise sur mes toilettes vers 23h30 je passe ma main sous mon aisselle gauche et sens une boule de la taille d'une demi noisette... sueure froide aussitôt et je m'entends dire "eh merde j'ai un cancer"

Dès cette seconde je savais que j'avais un cancer et durant les 3 semaines qui ont suivi jusqu'à l'annonce effective de mon cancer alors que tout le monde me disait de ne pas m'inquiéter médecins, manipulateurs radios.... je savais que j'avais le cancer.

Comment je pouvais le savoir, une conviction basée sur plusieurs faits

Je tiens d'abord à préciser que je suis et que les gens me voient comme quelqu'un les pieds bien sur terre, de pragmatique, pas croyante du tout et pourtant j'ai esayé de croire en quelque chose qui m'aide à la mort de mon frère, et que je me méfie de toute forme de croyances telles que horoscopes, prémonitions.....

D'abord j'ai toujours pensé que je mourrais jeune et d'un cancer (je suis sûrement comme beaucoup un peu hypocondriaque) mais je pensais plus au cancer du poumon vu que j'ai fumé plus de 15 ans dans ma vie)

Ensuite une fille à l'internat m'avait fait les lignes de la main vers 14 ans et m'avait prédit une longue maladie au milieu de ma vie car ma ligne de vie est travaersée par une autre en plein milieu de la main

Et puis lors du décès de mon frère j'ai cauchemardé et l'ai vu au pied de mon lit juste avant son incinération me dire "ne t'inquiètes pas tu ne mourra pas comme moi d'une crise cardiaque, tu auras une longue maladie et tu souffriras beaucoup" sympa comme message postmortem.

 

Ainsi donc à la seconde même où j'ai découvert la boule je savais.
J'ai réveillé mon homme qui m'a dit t'inquiètes pas dors on verra demain

Je lui ai dit "je m'inquiète je suis sûre que c'est un cancer"
J'ai consulté mon médecin qui m'a dit "ne vous inquiétez pas je suis sûr que ce n'est rien mais puisque vous avez presque 40 ans on va faire une mamo"

Moi je savais

J'ai pleuré à la mamo en attendant le verdict, le médecin a détecté une masse dans le sein et m'a pris pour une dépressive parce que je pleurais et que selon lui c'était sûrement rien

Moi je savais

J'étais pétrifiée à la biopsie

Je savais

Jétais térrifiée à l'IRM

Je savais

J'étais prête à m'évanouir dans le cabinet du chirurgien juste avant le verdict

Je savais

Enfin je croyais que je savais car cette certidute d'avoir un cancer n'était peut être qu'une façon de me rassurer quand enfin on m'annoncerait que ce n'était rien au fond je n'y croyait pas je me disais "tu te fais des films

 

Quand le chirurgien m'a dit c'est un peu compliqué vous avez plusieurs tumeurs dans le sein gauche dont celle de biopsiée cancéreuse, les ganglions sous le bras   certainement cancereux, et une autre tumeur dans le sein droite entre le muscle et l'os peut être cancéreux aussi, voir le muscle et les os attaqués...

Là je ne savais plus plus rien j'étais comme un animal traqué qui n'a plus que quelques instants à vivre et telle un automate je posais des question

C'est grave ?
C'est embêtant çà dépend quelles tumeurs sont cancéreuses ou non

Chimio ?

Oui

Radiothérapie ?

Oui

Opération ?

Oui peut être le sein entier et un curage axillaire

Moi: vous pouvez enlever les deux seins si vous voulez

Vous pouvez me guérrir ?

Lui : Madame je ne suis pas devin !!!

 

Plus jamais depuis je n'ai posé de question définitive à un médecin

 

Bon pose je dois aller chercher mon petit dernier Théo à l'école

A bientôt

16:27 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.