26/01/2007

TRISTE CE SOIR MAIS PLEINE D'ESPOIR

Je suis triste ce soir car Danaé est triste et à des soucis, Béa ne va pas bien. Et je sais que ce ne sont que des mots, et je sais qu'on est seul avec sa maladie, mais parfois ils font du bien, un peu......

Je sais que dans la traversée des chimios et de la radiothérapie, il y a parfois des moments ou tout est trop lourd, où même penser fatigue tellement que l'on croit qu'on va devenir fou, des jours où les larmes ne font que couler sans nous demander notre avis, des jours ou le mot avenir ne semble rien dire engloutti dans le présent douloureux et pesant.

Mais je sais aussi que ces jours là parfois un tout petit rien suffit à faire remonter un peu, voir une petite lueur là-bas tout au bout du tunnel, et comme j'aimerais être cette petite lueur, comme j'aimerais leur dire que bientôt le printemps reviendra, qu'après les traitements et même si tout n'est pas fini, on va mieux, on revit et l'on fait une trève avec la maladie, comme un pacte tacite. On reparle d'avenir et l'on oubli petit à petit ces moments si douloureux.

La vie est belle, non elle n'est pas un long fleuve tranquille, mais qu'elle est belle.

PS) mon homme après 17 ans de vie commune est revenu ce soir avec des fleurs, juste pour me dire qu'il m'aime, juste pour me dire qu'il est là avec moi dans mon combat, qu'il est là pour le pire et le meilleur. Le pire et venu ce 11 juin et il n'a pas quitté le navire, il n'a pas tangué, il n'a pas perdu le cap. Je l'aime......................

23:27 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Tu vois moi je crois que le bonheur à l'état pur n'existe pas mais qu'il faut cueillir au jour le jour chaucun de ces petits instants magiques qui nous rendent si heureux. Comme ce bouquet de fleurs offert juste pourte rendre heureuse....

Bon dimanche et un gros bisou.

Écrit par : poesie | 28/01/2007

Les grands esprits se rencontrent comme le dit le proverbe. En effet, j'ai vu chez Pascal son article sur l'héroïsme, j'ai lu ton commentaire et depuis hier le sujet me titillait aussi ce matin j'en ai aussi parler...Il n'y a effectivement pas d'héroïsme dans la bataille que nous menons mais il ne faut pas pour autant que nous ne saisissions pas les petits instants de bonheur quotidien ou presque qui s'offrent à nous. Aussi je me permets de t'en envoyer un (un peu frais ici mais très ensoleillé). Bon dimanche

Écrit par : Béatrice | 28/01/2007

Ne t'en fais pas! Oh, Nathali! Ton mot me touche. Mais n'aie crainte, je remonte la pente. J'ai juste parfois des périodes d'abattement et la semaine dernière a été assez garnie en mauvaises nouvelles.
Je vois que tu as un compagnon de vie fidèle au poste. Moi aussi, le mien m'appuie dans ce que je vis. Il a mal, il a peur. Mais il reste fort dans la tempête et de l'avoir près de moi me rend plus combative.
Bon début de semaine! J'espère que tes fleurs resteront belles encore quelques jours!

Écrit par : Danaée | 29/01/2007

Les commentaires sont fermés.