19/02/2007

quand le futile revient

Mon moral tel un yoyo monte et descend, comme vous pouvez peut être le constater à travers mes billets. Ainsi depuis que j'utilise le présent comme seul temps à ma vie je vais mieux. Aujourd'hui j'ai telle et telle chose d'agréable à accomplir et je ne cherche même pas à savoir ce que je ferai ensuite. J'ai un agenda où sont notés les dates et les rendez-vous prochains pour mon cancer, ce qui me permet de ne rien oublier, mais je ne lit que la page du lendemain, et uniquement celle-là. AInsi demain mardi rien d'écrit cela veut dire une journée où la vie sera belle à vivre et ponctuée par les départs et les retours à lamaison de toute la petite famille.

MAis si je vais bien aujourd'hui c'est pour une raison aussi futile qu'une perte de poids de 2 kilos en 2 semaines. Mes chimios terminées je me suis retrouvée avec + 12 kilos en 2 mois et demi, un peu comme effet secondaire des traitements, un peu comme effet de la ménaupose due aux médicaments, un peu par déprime devant le frigo. VOus me direz que sont 12 kilos comparé à un cancer, voilà la bonne question, en tout cas voilà celle que je me suis posée. Et j'en ai déduis que je devais profondément aller mieux. Si mon poids me préocuppe et que je m'attelle à en perdre un peu c'est pour me remonter le moral devant la glace bien sûr mais aussi parce que je vais mieux et que je ne pense plus que je vais mourrir, enfin beaucoup moins. Non je pense que je vais vivre et qu'il serait temps que je me reprenne avant de finir comme une bonbonne (dixit martine...). Quand je me retourne un peu en arrière je me souviens que je ne pensais plus un seul instant ni à mon apparence physique ni à l'avenir lorsque mon moral était vraiment bas. Je n'arrivais tellement pas à me projeter dans l'avenir que ces "futilités" ne me venaient même pas à l'esprit.

Je vais mieux, mais oui j'vous dit JE VAIS MIEUX

A ceux qui traversent les moments qui étaient les miens il y a encore quelques semaines je dis - accrochez-vous, luttez, je vous assure après vous yrez mieux

COURAGE

20:28 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Et pis t'as vu comme les jours rallongent ? on a de plus en plus de soleil ! quand le printemps sera là, à toi les petites salades mélangées, les balades au soleil, le chant des oiseaux....

Heu, pour la bonbonne, c'était pour rire !

Écrit par : poesie | 20/02/2007

J'ai vu ton lien sur le site de Tartine et Poésie, je n'ai pas connu la maladie comme toi, mais un petit bisous et beaucoup de pensées positives pour toi, ça je peux le faire
Amicalement

Écrit par : nini | 21/02/2007

Ça fait plaisir à lire! Ah, Natali, ça fait vraiment plaisir de lire tes mots ce matin.
Moi-même, je retrouve le moral, malgré mon petit rhume. Il fait beau, le soleil revient.
Je suis comme toi, quand mes journées ne sont pas ponctuées de rendez-vous médicaux ni autres tracasseries, je me sens légère, libre de faire ce que j'ai envie. Aujourd'hui, ce sera de la lecture. Oui. Thé et lecture... dans un rayon de soleil filtrant dans le salon.
Tu sais, moi aussi j'ai pris du poids depuis le début de ma chimio. Je pense que c'est dû à l'inactivité... Mais bon. Comme je suis un peu maigrichonne, les gens disent que ça me va plutôt bien, ces deux ou trois kilos de plus. N'empêche, je ne veux pas que ça continue!
Je te souhaite une autre belle journée, très chère!
Bises!

Écrit par : Danaée | 21/02/2007

Les commentaires sont fermés.