26/04/2007

depuis 20 jours

20 jours de silence radio, sans écrire, mais pas sans vous lire.

Tout d'abord il y a eu la panne de l'ordinateur pendant une semaine environ, où j'aurai volontiers écris des pages et des pages toute au bonheur de mes bons resultats, le cancero lui-même était très satisfait des examens. Il m'a même dit d'attendre octobre voir janvier prochain pour effectuer l'abblation des ovaires.

Du coup j'ai tout balayé le cancer, les opérations futures, les risques de récidive... Le mot cancer appartenant au passé, et les périodes noires et difficiles applanies, vous savez comme lorsque le bébé est sur votre ventre et que vous oubliez instantannément les affreuses douleurs que vous avez enduré pendant 15 heures. Je me suis alors dit que ce nétait pas si terrible que cela, et que comme tout ce qui ne tue pas rend plus fort, je m'étais enrichie d'une force supplémentaire et que plus rien de grave ne pouvait m'arriver.

Puis l'ordi est revenu réparé, et à partir de ce moment tout les jours j'ai lu les blogs, mais je n'avais pas envie d'écrire, seulement lire et partager le parcours de ceux et celles qui comme moi vivent dans la tourmente des traitements de cancer.

Bravo Béatrice le chemin est bien avancé, tu verras je pense que l'opération même si tu l'apprehendes te rendra libérée d'un poids enorme, tu sauras que plus aucune cellule cancéreuse n'habite ton corps et cela croies moi ça en énlève du poids.

Comme il te faut du courage et des forces Danaée pour reprendre ton travail combiné avec ton traitement.

Bon courage pascal pour ton séjour à l'hôpital.

Voilà j'avais envie de vous envoyer un petit coucou.

 

Pourquoi j'écris aujourd'hui, et bien parce que je me suis dit mon blog s'intitule "nat ou la vie vaut vraiment le coup" et je le pense

Le 7 mai prochain j'aurai 40 ans et je suis heureuse plus que jamais

20 ans c'était pas mal, j'étais partie de chez mes parents j'avais décroché mon BTS, je travaillais dans le sud ouest dans les chevaux, j'avais la vie devant moi, j'attendais mon prince charmant

30 ans c'était super, j'avais trouvé le prince charmant (pas tout les jours tout de même, il a autant de défauts que moi c'est peu dire) qui m'avait donné 3 supers enfants, j'étais épanouie dans mon métier de graphiste-maquettiste, nous avions nos "4 murs et un toit" construit avec amour...

Mais alors là 40 ans qui l'eut cru, c'est l'apothéose, et grâce à quoi, tenez vous bien grâce à mon cancer, et oui j'ai bien dit grâce. Il m'a ouvert les yeux, alors qu'il y a 1 ou 2 ans je pensais que les plus belles choses de la vie étaient derrière moi et que je commençais à être nostalgique, ce cancer m'a fait croire un moment que la vie allait s'arrêter et là je me suis rendue compte que le plus beau de la vie était devant moi, bien sûr il y a quelques deuils à faire en prenant de l'âge : celui de la maternité, d'être de jeunes parents, de l'insouciance de la jeunesse... Mais combien la vie est belle, et combien de choses j'ai envie de faire, je suis en vie, en bonne santé peut être pour très peu de temps, peut être pour très longtemps alors je vis pleinement et je profite à 100 % de ce que je ne sais qui, ni pourquoi nous a donné : la vie.

Je vais les fêter ces 40 ans et 40 suivants...

A bientôt

22:22 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Et quand on a vécu une pareille aventure, les petites mesquineries, les paroles dures à entendre.... on passe vraiment au-dessus pour se consacrer à vivre... Contente pour toi!

Écrit par : dany | 27/04/2007

Ouahhh!!! Alors là chapeau... un retour en force. Merci tout d'abord pour les encouragements,et il est vrai que depuis quelques jours même si il reste encore une toute petite "boule" je me sens différente, plus "clean" je pourrai dire, alors qu'est ce que cela sera dans 5 jours... je n' ose pas y penser.
Ensuite, je te souhaite à l'avance un super bon anniversaire (car je serai absente le 7 mai, opération oblige).
Enfin je te suis parfaitement dans tout ce que tu dis concernant la vie après. Une maladie grave qui met en péril ton équilibre, ta vie, remet à plat plein de principes, d'idées reçues, de pensées que l'on avait... et l'on envisage la vie différement quand tout est fini.. Il y a encore beaucoup de bon et de bien après en tout cas on sait mieux l'apprécier.
Je te fais de gros bisous. A bientôt

Écrit par : Béatrice | 29/04/2007

Et bien, ce sont vraiment des lignes réconfortantes à lire. Tu m'as manqué....Pourquoi n'ouvrirais tu as un nouveau blog maintenant que tout est fini ? un blog pour un nouveau départ, une nouvelle vie, avec un coeur et un corps nouveau ? je serai la première lectrice. Biz

Écrit par : poesie | 29/04/2007

Bravo! Alors, là, je trouve que tu dis vrai en ce qui concerne le rôle du cancer. Il nous menace et il nous permet, parfois, de prendre conscience que la vie qu'on avait presque pris pour acquise, pouvait nous être enlevée. La maladie peut, en effet, nous "guérir", nous ouvrir les yeux, le coeur. Je le vis aussi. Intensément.
Merci à toi pour les bons mots pour moi. Je vais en effet avoir besoin de toutes mes forces pour retourner travailler. Mais je crois que ce sera pour le mieux.
Porte-toi bien. Les nouvelles sont bonnes, c'est encourageant!
Je t'embrasse,

Écrit par : Danaée | 03/05/2007

Les commentaires sont fermés.