31/05/2007

 LA CARAPACE

Commentaire à stella

"comme toi lorsque je parle de ma maladie, j'en parle de façon très détachée et très crue avec les mots forts, mort, cancer, maladie...
est-ce une façon de me protéger, c'est un peu cruel et provocateur mais je n'y peux rien c'est ça ou je m'éffondre.
c'est peut être aussi pour faire réagir les gens, comme je te comprend et comme tu me boulverse.
Ces blogs ne sont-ils pas le seul endroit ou nous laissons notre carapace pour nous montrer tout nu et si fragile ?"

Mon blog, aucune personne me connaissant de près ou de loin ne peut y acceder, on sait que j'en fais un mais personne ne sait ou le trouver, pourquoi ? Pour pouvoir me lçacher, pour pouvoir m'exprimer vraiment, et encore.

Mes peurs, mes doutes, mes angoisses ne doivent pas venir perturber ceux que j'aime, mes enfants trop jeunes et ma fille trop impliquée par le génétique de mon cancer, mon amoureux que je ne veux pas trop affoler, ma famille que j'aime mais pour qui j'ai des jardins secrets qui doivent le rester.

C'est mon jardin secret étalé au monde entier pour qui le souhaite, mais caché aux miens, étrange....

C'est ma thérapie, là où je peux dire ce que je ne peux pas dire aux miens, à ceux que j'aime

1969

Neil Armstrong est le premier homme à marcher sur le lune

Le festival hippie de Woodstock réunit des centaines de milliers de personnes pour célébrer l'amour la paix, la musique

 

L'amour, la paix pour moi c'est l'enfance

J'adore cette photo, mes deux grands frères et moi dans un éclat de rire insouciant. Comme j'aime la petite enfance, celle de mes enfants a été pour moi source de multiples larmes de joie.

img049

11:49 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

24/05/2007

je vais mieux

je vais mieux, mon coup de blues est passé, j'ai relègué les questions existentielles au placard pour quelques temps, il sera bien temps de me stresser lors de mon prochian bilan fin juin.

J'ai une belle vie, la chance d'avoir un amoureux, 3 enfants en excellente santé (même si mes 2 ados semblent avoir très peu besoin de moi en ce moment, il est temps pour moi de faire le deuil des jeunes enfants pour qui papa/maman c'est le plus important, il y a tellement d'autres choses à découvrir dans le monde, ainsi arthur mon aîné de 16 ans qui est en premiere S s'est rendu à une conférence d'huber RIVES à Blois sur les origines du monde, s'est éclaté, et a renforcé son envie assez récente somme toute de faire une maîtrise de physique), une superbe maison (et oui trois déménagements pour trouver un nouveau job nous ont permis de faire de bonnes affaires immobilières et nous voiçi avec la maison de nos rêves, grande avec du cachet et plein de place pour recevoir les amis, et le jardin des rêves de mon amoureux petit fils de paysans avec plein de place 4000 mètres carrés et toutes sortes d'abres et végétaux). Je me sens vraiment privilégiée et essaye de le faire comprendre aux enfants pour qui cela est une situation normale puisqu'ils n'ont jamais connu le manque, j'essaie de leur dire que d'autres ont moins, beaucoup moins et parfois même pas l'essentiel. Bien sûr cela s'est fait petit à petit pour nous, nous avons commençé mon amoureux et moi avec de très petits salaires et une première maison construite avec à la fin du mois des sueurs froides, mais au fil des années et avec des hauts et des bas (4 CDI pour moi se terminant par fermeture des sociétés et 1 cdd avec fermeture aussi, 2 fermetures d'usine pour mon homme et trois gros déménagements avec changement total de région et de vie) car les déménagements c'est très très difficile il faut tout recommencer nous avons construit notre petit paradis affectif et matériel.

Non je ne fais pas de la "petite maison dans la prairie" mais tout ça pour vous dire, et pour me dire que oui la vie n'est pas un long fleuve tranquille et heureusement car les choses de la vie voulues et qui ne tombent pas dans notre escarcelle sans difficultées sont tellement apprécialbles. Oui la vie m'a joué un mauvais tour mais elle m'en a joué de très bons plus d'une fois, je m'y suis attellée chaque jour, le bonheur ça se construit.

 

1968

J'ai un an, suis un bébé joufflu, chauve avec deux grosses billes vertes à la place des yeux.

Un bébé sage, gentil et sans histoire.

L'argent ne coule pas à flot à la maison, mais je ne manque de rien dans cette petite maison louée dans la banlieue de Rouen. Je dors dans la chambre de mes deux frères (nés en 63 et 64) au calme.

 

Dehors le monde gronde : Martin Luther King a été assassiné à Memphis, Dehors la France gronde : Mai 68 et le début de la crise étudiante

11:02 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/05/2007

MERCI

MERCI

Merci à vous d'être là

Merci à vous de m'écouter

Merci à vous de me secouer

Merci à vous

 

1967

J'étais une enfant désirée par mon père en tout cas qui après 2 fils voulait une fille. Ma mère, je ne saurai jamais si elle a voulu un seul de ses 4 enfants, femme soumise à un homme qui a toujours et décide toujours encore aujourd'hui pour elle : le nombre d'enfants, le fait qu'elle ne travaille pas, qu'elle ne passe pas son permis, qu'elle ne gère pas l'argent....

C'était un joli mois de mai, étrange comme on aime particulièrement le mois de notre naissance, un an avant un plus turbulent.

Un mois de mai juste avant une époque qui allait changer beaucoup de choses....

10:17 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/05/2007

et puis un jour tout est fini, tout doit être fini

Et puis un jour tout est fini, tout doit être fini.

Vos traitements sont terminés, votre visage a repris des couleurs, vous avez repris les kilos perdus, ceux qui vous donnaient mauvaise mine, vos cheveux ont repoussé...

Alors vous n'avez plus le droit d'en parler même le mot CANCER est bani, celui qui a été prononcé tant et tant de fois est devenu un mot grossier. Quant au mot récidive !!!!!

Vous n'avez plus le droit d'en parler, vous devez rentrer dans le rang, cela suffit maintenant, ça y est on a compris, on a compatis, on a allongé la facture de téléphone pour vous appeller plus que la normale (on ne sait jamais si elle meure on pourait le regretter ensuite), alors mainenant ça suffit, on reprend la vie là où elle s'était arrêtée avant, avant.... et on rentre dans le rang.

Amertume ?, rancoeur ?, peine ?, je n'en veux à personne, je constate, et je pense que peut être j'agirait de même.

Parano ? non, constatation ! c'est du vécu, tout le monde me dit ça y est c'est fini, tu vas pouvoir retravailler, plus rien ne peut t'arriver, tu es une battante, tu est forte... et si jamais je m'essaie à dire un mot sur mon angoisse que cela recommence et sur ce que je vais devoir faire pour essayer d'éviter que cela recommence, on m'arrête tout de suite avec des :

- mais non, il ne faut pas y penser, tu dois être positive c'est le moral qui évite les récidives.

- mais non, je ne veux pas t'entendre dire cela, c'est fini maintenant tu dois te ressaisir et ne pas déprimer

- bon maintenant, arrête de penser à toi, tes enfants ont besoin d'une mère positive

- mais non voyons tu vas bien, peut on venir le week-end prochain pour 4 jours à 5 (ben oui nathalie, c'est bien connu est l'hotesse la plus en vogue depuis 20 ans de tous les amis et la famille, quelques mois malade ça va, mais plus cela remet nos week-end en question) je suis peut être tout de même un peu amère ce soir.

C'et paradoxal, en même temps je suis contente qu'on me lâche un peu et qu'on me laisse respirer, en même temps j'ai envie d'hurler

MAIS MOI JE CREVE DE PEUR

J'ai eu à 39 ans un cancer génétique du sein avec plusieurs tumeurs en phase 3

on m'a fait une mamectomie totale du sein gauche, avec curage axilaire, et mammectomie partielle du sein droit, si je ne fais rien j'ai plus de 60% de risque de récidive, si je me fais mutiler du sein droit et des ovaire j'ai encore 50% de risque de récidive dans les poumons, les os ou le foie. Plusieurs femmes du côté maternel en sont mortes souvent du cancer des os après celui des seins..... et comme c'est génétique ce n'est malheureusement pas le temps qui baisse les pourcentages de récidive, non c'est exactement le contraite, plus j'avance en âge et plus j'augmente le risque de nouveau cancer. la cause de la mort de toutes les femmes de la famille ayant eu en premier un cancer du sein est un cancer et ceci dans les 10 ans après le premier cancer. Lorsque je pense un peu trop j'essaie de calculer à quel âge le risque de récidive est à 100 %.

Et à part çà, non rien excusez-moi, tout va bien, je dois prendre la vie du bon côté, ne pas heurter la sensibilité des gens, faire bonne figure, être la nathalie de toujours, celle qui est forte, celle qui reçoit, celle qui écoute, celle qui est si bonne hotesse, bonne copine, bonne soeur, bonne fille.... Je ne dois pas mourrir tout de suite ou alors vite et sans trop bousculer la vie des autres.

ET MERDE SALOPERIE DE CANCER!!!!!!!!!!!!!!! je hais la science qui me fait savoir que certainement il va revenir me chercher, je préfererait ne rien savoir et vivre sans avoir peur.

23:33 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

10/05/2007

redescendue sur terre

ça y est je suis redescendue sur terre.

C'était vraiment, vraiment.... émouvant, gai, joyeux, vivant, épuisant.... bien.

C'est vers 12 heures ce samedi 5 mai qu'un ami, mari d'une amie sortie récemment de l'hopital, m'a téléphoné pour me demander de venir l'aider l'après-midi. 

Je suis revenue à 18 heures à la maison, et là tenez-vous bien il y avait 35 personnes qui étaient devant chez moi à m'attendre, rien que moi.

Il y avait de la famille de Normandie, mes deux frères et ma belle-soeur (mon troisième frère étant là je vous l'assure juste entre deux nuages au dessus à sourrire de notre bonheur), des amis de blois et leurs enfants, des amis parisiens, des amis de l'oise....

Incroyable cette sensation quand devant vous, vous voyez des dizaines de paires d'yeux qui ne sont là que pour vous, que pour vous faire plaisir, parce qu'ils vous aiment....

La soirée a été absolument fabuleuse, surtout grâce à mon homme et à jeanne ma fille de 14 ans qui s'est démenée pendant des semaines pour tout organiser : joindre les gens, organiser le couchage, commander le traiteur, faires les courses en douce, commander du vin, des fleurs..... Tout était parfait. Comme l'apothéose dans les grand films à Kleenex, où à la fin tout fini bien et où l'on présent qu'à présent la vie sera belle.

C'était pas gagné et il y a 10 mois de cela je n'aurai pas pensé atteindre les 40 ans, je pensais que le sort s'acharnait sur la famille et que comme mon frère aîné je ne passerai pas la quarantaine...

Voilà que dire, ah oui je n'ai pas dormi de la nuit couchée à 5 heures, j'étais trop excitée pour trouver le sommeil. Le dimanche fûtq lui aussi merveilleux avec un super soleil et une grande tablée dans le jardin, dommage que tout le monde est parti vite pour aller voter. M'enfin toutes les bonnes choses ont une fin.

Lundi vrai date de mes 40 ans, je me suis laissée un peu gagner par la tristesse et la nostalgie, les grands événements amènent toujours une baisse de moral quand c'est fini. Mais j'ai bien viterepris le cours en mettant définitivement cette fête préparée avec tant d'amour dans le registre des plus beaux souvenirs de ma vie. Merci Bruno, Arthur, Jeanne, Théo et compagnie...

11:00 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

03/05/2007

excitée comme une puce

Je ne suis pas sensée être au courant, mais par quelque hasard qui serait trop long a expliquer, je sais que mon homme et mes trois enfants sont en train de me préparer une super surprise pour mes 40 ans, avec famille et amis venus de toutes régions....

Je ne tiens plus en place, je brique, je frotte, je nettoie le jardin, je suis allée m'acheter une tenue pour l'occasion, j'ai rempli l'air de rien le frigo et les placards parce qu'à mon avis tout ce petit monde va rester au moins de jours... je bouillonne...

mais j'essaie de ne pas en faire trop car je ne voudrai surtout pas gâcher leur plaisir. Chutttt ils ne doivent pas savoir que je sais.

Jeme pose tellement de questions, comment s'organisent t'ils, qui sera invité, qu'allons nous manger... vais-je beaucoup pleurer.. Je suis tellement heureuse qu'ils me préparent quelque chose. J'ai toujours été l'initiatrice de toutes les fêtes et grands événements dans notre couple, les vacances, les noels, les anniversaires, les mariages... et j'ai toujours rêver que mon amoureux me concocte quelque chose... et bien tout fini par arriver. Bien sûr je suis un peu déçue d'en savoir un peu, mais en même temps cela me permet de me préparer et de veiller mine de rien à ce que la maison soit prête à recevoir tout ces amis et toute cette dose de bonheur...

Vive la vie, vive l'amour...

20:38 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |