27/07/2007

les vacances!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Demain nous fêterons les 10 ans de théo.
après demain départ en vacances bien méritées :
En 1 an
- 1 licenciement
- 1 déménagement
- 1 cancer
- 40 ans !!!!!!!
j'ai bien besoin de vacances non ?????

Bonnes vacances Danaée et Stella.

Bon soleil de Marseille Béatrice (mais à l'ombre toujours n'est-ce-pas petit écrevisse !!!!)
Bon repos Pascal, prends des forces....
Bon été à tous et au 12 août regonflée à Bloc
et toute dorée.

22:24 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

25/07/2007

petites reflexions sur la contraception ou la politique de l'autruche ne m'a vallu 2 mois d'angoisse et de souffrance

Depuis début juin, j'ai mal au ventre, très mal au ventre même parfois au point de ne pas pouvoir dormir et de me croire en contractions du début d'accouchement.
Alors bien sûr certains jours j'ai fait la sourde oreille me disant que c'était tout du psychosomatique et que si je pensais à autre chose cela passerait.
Certains autres je me disais que cette fois j'étais partie pour un cancer en phase terminale.
Certains autres encore je pensais que cela passerai bien tout seul.
Bon au bout d'un mois je suis allée voir ma toubib qui a pensé à une infection urinaire, bilans faits rien...
Cela a duré, duré avec en plus des règles revenues après 4 mois sans (à cause de la chimio), des règles tous les 15 jours durant 10 jours.
là j'ai vraiment commençé à flipper.
Je suis retournée voir ma toubib après que mon amoureux ai cru attraper le tetanos sur mon anti-bébé en fer.
Resultat aujourd'hui, une éccho pelvienne et un rendez-vous d'urgence dans l'heure à la clinique pour ôter le coupable de tout ces mots, j'ai nommé mon STERILET.
Morale
1) Après un cancer on devient complètement parano
2)Vu qu'on est parano on souffre en mazo par peur du pire pendant 2 mois
3) retour 20 ans en arrière : plus le droit au Stérilet, pas le droit à la pillule (pour le risque de récidive) mon amoureux et moi sommes ravis après 20 ans de liberté totale, je comprend enfin les femmes d'avant la contraception...
4)Je dois faire un test de grossesse... aurais-je inconsciemment expulsé le stérilet pour me donner une toute dernière chance de devenir maman avant une ovariectomie prochaine... là je délire un peu, quoi que !! mon oncologue m'a dit que je pouvais faire encore un tout petit avant l'opération qu'il n'y a aucune contre indication.
5) avant mon cancer je voulais toujours savoir ce que j'avais, là j'ai mis plus d'un mois à me décider à savoir ce qui n'allait pas, est ce que je deviens autruche...
Bon c'est vrai je suis très bavarde ce soir, mais en fait je me sens tellement soulagée, je m'étais un peu persuadée inconsciemment je pense que mon compte était bon et que tout allait recommencer. Il faut vraiment que j'apprenne à gérer l'après cancer, tourner la page et voir vers l'avenir sans crainte toujours du pire, la peur n'évite pas le danger et même si cela doit revenir un jour, je dois vivre pleinement avant sans me gâcher la vie par une hypothétique récidive.

Amis du Nord, de l'Est, du Sud et de l'Ile de France Bonnes Vacances

PS) Béatrice cette année c'est Sud Ouest aux alentour de Beziers... Bonjour à Marseille

22:16 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/07/2007

vivement les vacances

Moral moyen
Moyens pour aller mieux
Mieux vaut penser
Penser à :
Les vacances dans le sud dans 5 jours
L'autorisation du médecin pour une reprise de travail à la rentrée (bon c'est vrai un travail il va falloir que j'en trouve un, mais au moins, je ne serai plus en "arrêt maladie" mais en "recherche de travail"
Mon petit espoir de ne pas avoir le BRC1 ou le BRC2 défficient (traduction que mon cancer ne soit pas prouvé génétique et ainsi éviter l'abblation de ma doudoune droite)
Les vancances dans le sud dans 5 jours
Les vacances dans le sud dans 5 jours
bon d'accord je l'ai déjà dit....

PSSSSIT Pascal, courage..........

22:11 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

20/07/2007

j'ai été, que serais-je ?

23 ans maman pour la première fois, mon fils, mon grand, si fragile alors
30 ans pour la troisième fois, mon petit dernier, toujours petit, trop grand déjà
33 ans : Maquettiste au Télérama à Paris, 2ème période citadine
20 ans : intendante d'un centre équestre dans le périgord noir, période tourrisme
29 ans : licence de sciences de l'éducation, période psycho de la petite enfance
27 ans : rien ne va plus séparée de mon amoureux, trop de choses à règler avec moi, période déprime

39 ans : arrivée dans notre troisième maison en Sologne, de maisons en maisons, d'affaires immobilières en affaires immobilières, elle est belle et grande. Difficile à vivre avec des parents ouvriers qui l'appellent un château avec parc. Je suis fière de notre réussite faite de déménagements, d'épreuves de licenciement, de challenges et de sueur, mais je souffre du regard de ma famille qui bien qu'en en profitant pleinement comme lieu de villégiature préféré, semble nous en vouloir d'en être arrivés là.

21 ans : seule à Paris, envie de mourrir, il m'a quitté, période chagrin d'amour

13 ans : première sortie au cinéma, la boum, victoire c'est moi... période ado

35 ans : adieu alain, adieu mon grand frère, je me relève après des mois d'abîme, je pense à toi, je vis et sent ce soleil qui ne te chauffe plus. Tiens en mourrant il est devenu le bon fils "mon alain", lui qui était le fils maudit, le fainéant "éducateur" c'est pas un métier çà.
22 ans : c'est lui, je le sais, je le sens, je l'aime. Amour, amour......
18 ans, le bac, sésame ouvre-toi
25 ans : ma fille ma toute petite, tant attendue
39 ans : je ne suis pas immortelle, j'ai un cancer, pour combien de temps encore sur cette terre ?
26 ans : chef de studio dans la pub à Rouen, être chef oui, mais de ma soupe, difficile pour moi de gérer une équipe.
25 ans : notre première maison en Normandie, endettement record. La maison est toujours pleine, les frères, les amis, les cousins, leurs enfants... la jeunesse, le début de la vie d'adulte, tout passe trop vite, les enfants grandissent tellement vite.
27 ans et 6 mois : Je l'aime, on se retrouve, pour toujours c'est sûr, c'est moi que j'ai du mal à aimer, pas lui, maintenant je le sais. Il n'est pas le prince charmant, ça tombe bien je ne suis pas la princesse.
23 ans : moi : tu me fais un bébé ? lui : si on se marie . Moi : d'accord mais on le fait tout de suite le bébé. mariage juin, bébé novembre...
32 ans : notre deuxième maison en picardie
38 ans : responsable emploi et formation dans une usine qui ferme un an plus tard. Challenge trouver aux gens un travail ou une formation avant qu'ils ne se retrouvent dans la rue. L'emploi qui m'a surement le plus apporté sur le plan humain en 20 ans de jobs.
20 ans : mon BTS en poche, à moi le monde, je pars, je largue les amarres, je traverse le pays pour me sentir plus libre. je suis heureuse, adulte, autonome, libérée du sentiment d'éttoufement permanent chez mes parents. Qu'ils se battent, qu'ils se quittent, qu'ils fassent ce qu'ils veulent mais qu'ils me fichent la paix.
33 ans : Création et Présidence d'un comité des fêtes : je crois que l'on peut, en se donnant sans compter, recréer autour de soi une vie pleine d'amis, de joies, de partage, j'y trouverai un peu mon compte, j'y perdrai aussi des plumes.

30 ans : voilà, j'ai trois enfants, un homme à aimer, un job interressant,un compte en banque pas dans le rouge,une vie riche d'amour et d'amitié, j'ai fait la paix avec moi-même et mes parents,pour la première fois de ma vie je suis satisfaite, pleinement heureuse. La vie est devant moi, je suis immortelle puisque le bonheur est là.

 

Au décès de mon frère, un ami m'a dit : "même si c'est difficile à penser pour quelqu'un qui meurt à 39 ans, la mort arrive quand on a tout réalisé dans la vie, tout ce qu'on devait faire sur terre a été accompli".
cette toute petite phrase d'abord oubliée, me reviens souvent en tête, me trotte en tête et m'interroge.
Qu'ai-je encore à vivre de différent, qu'ai-je à réaliser dans ma vie qui ne fut pas déjà fait.
Si ce n'est aimer, les miens, mon amour, la vie...
Comment sait-on qu'on a tout réalisé ?
Non pascal je n'ai ni fumé, ni bu de cidre...
Mais j'ai mis ma vie entre parenthèses depuis 13 mois déjà, et je suis là enfermée volontaire (ou presque) dans une petite vie faite de plus grand chose au quotidien, de routine ennuyeuse qui rempli les journées les unes après les autres.

avant j'avais un job, des activités, des relations beaucoup, des amis... une vie trépidente et très remplie.
J'ai été, je ne suis plus, que serais-je, le serais-je ?
Ai-je encore assez d'énergie pour re-être cette natali qui court toujours entre tout, qui fonce et ne s'arrête que pour dormir quelques heures.
A chaque déménagement et nouvelle vie, j'ai foncé tête baissée souvent, pour avancer, construire un avenir pour nos enfants, m'épanouir et vivre pleinement cette vie qui est la mienne.
Cette pose d'un an m'a t'elle ramolli, suis-je encore capable de me jeter dans la vie et de quitter ma retraite ?

Est-ce tout simplement le début de la nostalgie du passage aux 40 ans.
Il faut que je me ressaisisse et que je sorte de mon petit coin pour retourner voir le monde.

 

 

 

10:00 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

19/07/2007

quand la vie est douce

quand la vie est douce, baignée de soleil
quand la vie est douce, entourée d'enfants
quand la vie est douce, les amis venant
sans se poser de questions
en en profitant tout simplement
prendre du temps
prendre le temps
après la tempête
est-elle finie ?
est-ce l'oeil du cyclone ?
Peu importe
pas maintenant
maintenant
la vie est douce
profitons-en
la vie est douce
vivons maintenant

 

Je vous assure, vous les aurez ces moments, vous qui vivez dans la tempête, pour le moment la vie est dure, accrochez-vous, ça vaut le coup, accrochez-vous... viendra le temps....

20:53 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

11/07/2007

 

Des prunes dans mon jardin
Des confitures demain

Le ciné en journée

Les enfants ont aimé

Le soleil qui revient

Dans ma vie tout va bien

 

 

21:24 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

10/07/2007

REFLEXION

1 de mes anciens chef s'est suicidé.

comment peut-on faire ça ?

comment peut-on à un moment anihiler l'instinct naturel de survie?

que se passe t-il dans une tête juste avant le geste fatal ?

Il laisse une femme et trois enfants jeunes.

Au début de ma maladie lors du choc et des interrogations faces à mon destin plus qu'incertain, je me suis posée cette question : pourrais-je attenter à ma vie si tout espoir était perdu, si l'issus était sûre, dégradante et faite de souffrance.

la réponse fût non.

Par contre je m'autoriserai à fumer.... les cigarettes du condamné....

excuses pour ce billet noir

ce suicide me touche et m'interroge.

 

23:33 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

04/07/2007

pas peu fière

http://franck210273.skyrock.com 

c'est le blog d'un gars qui vit ce que certains d'entre nous vivent actuellement, et depuis trop longtemps déjà. JE le lis chaque jour, et c'est le genre de blog qui me donne la pêche, ou comment même malade on peu vivre à fond les bonheurs, les grands comme les petits.

Je le lis depuis longtemps déjà mais je n'avais jamais écris de commentaire, par pudeur peu être, et pour ne pas jouer les "je l'ai vue chez delarue à la télé", mais hier je l'ai fait parce qu'il angoissait un peu suite à des résultats de prise de sang bizarres et des douleurs osseuses. Le traitement qu'il suit actuellement je l'ai suivi il y a quelques mois et j'en connais ses effets secondaires. Cela l'a rassuré, incroyable comme j'étais heureuse d'avoir servi à quelque chose pour quelqu'un....

De ce blog et de ces échanges voilà ce que j'attend aussi, faire passer ou recevoir par le web un peu de réconfort, de renseignements, d'empathie, d'émotions, de tranches de vies.....

Stella, Béa, Danaé, Franck, Pascal... je pense à vous souvent et vous souhaite le meilleur de la vie.

PS) les autres aussi, je suis pas contre les bien portants... il en faut pour payer nos indemnités journalières!!!

21:29 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |