08/09/2007

NOSTALGIE

Elle m'a pris par surprise il y a deux ans environ.
M'a étreind si viollement que mes larmes coulaient.
Puis dans le tourment de la maladie.
A semblé disparaître au profit du moment présent.
Dans l'urgence que j'avais à vivre vite et intensément.
La maladie s'en allant, elle revient doucement.
A la vue d'un enfant, à la vue des amants.
Me voilà toute émue puis aussitôt perdue.
Je ne vivrais plus ces moments.
Ils sont loins maintenant.
Comment vivre le présent, sans penser constamment.
Nostalgie, des moments.
La rencontre, l'enfantement, et le premier "maman".....
Nostalgie qui me prend
Nostalgie face au temps.

                       

22:06 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Ne pas se laisser emporter par cette nostalgie de ce qui a été est parfois difficile ou même douloureux, mais regarder devant pour continuer ce qu'on a déjà créé est tout aussi important... Big bisous

Écrit par : Béatrice | 09/09/2007

c'est martine! j'aimerais être nostalgique comme toi ,ça voudrait dire que c'est derrière............

Écrit par : pascal | 10/09/2007

Mais de très jolis moments t'attendent au tournant tout aussi jolis que les jolis moments d'antan....

Écrit par : poesie | 11/09/2007

Continuité Les souvenirs sont parfois de douloureuses tentacules qui s'aggrippent et empêchent d'avancer. Il suffirait juste de savoir se souvenir (parce que le souvenir c'est la marque de ce que l'on a été et de ce que l'on est dans la continuité) sans en être prisonnier ...

Écrit par : Stella cadente | 12/09/2007

Les commentaires sont fermés.