13/09/2007

On en meurt moins...

Bonne nouvelle

"Des études le prouvent, il y a de plus en plus de cancer, mais......on en meurt moins"
(entendu sur france infos ce matin)

Alors dites-donc, les cancéreux et cancéreuses, faut pas qu'on s'plaigne, le cancer, c'est just'une maladie chronique.
Bon d'accord c'est pas toujours très zen les chimios, les greffes,
les mutilations, les radiothérapies..... mais bon souvent on survit....

Y'aurai pas actuellement comme une banalisation du cancer ?

Vivre avec le cancer, ou après le cancer (comme j'en ai la chance) c'est pas banal, c'est toujours des angoises, des intérogations, des boules dans la gorge, des peurs paniques.... la mort qui rôde, là toujours tapie dans l'ombre. Oh pas tout le temps, non, parce qu'en général on s'arrange pour ne pas y penser... mais la vie n'est plus la même... beaucoup plus belle, beaucoup plus chère, beaucoup plus cruelle....
Non, la vie d'un cancéreux n'est pas un long fleuve tranquille.....

12:09 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

mois rose Eh bien on approche à grands pas du mois rose, pour parler de cette maladie pas vraiment toujours rose d'ailleurs [sic]. J'ai entendu ça aussi à la télé, avec une courbe à l'appui montrant la baisse de la mortalité sur 10 ans ... 'On en meurt moins' disait le présentateur du JT, laissant de côté qu'on en meurt toujours, eh oui ...mais c'est moins cool ça évidemment!

Écrit par : Stella cadente | 14/09/2007

ouais suis forçément d'accord avec toi,je banalise ,tu banalises et moi je balise....

Écrit par : pascal | 14/09/2007

J'ai eu la joie d'entendre ça aussi... chouette on est malade mais on a une chance de vivre... même pas peur, moi (?).

Écrit par : Béatrice | 16/09/2007

C effectivement très banalisé, le cancer, les maladies. Mais comme ça, en banalisant, on tient tout ça à distance, loin. Loin des esprits de tous ceux qui vont bien (dont je fais partie) et qui n'ont pas envie d'en entendre parler, parce que ça fait peur et parce qu'on n'a pas le droit de mourir dans cette société.
J'y suis confrontée dans mon travail et je ne comprend pas cette phobie des rides, de la maladie, de la mort. Parce que ne pas en parler c'est écarter ceux qui souffrent.
Je pense que tu n'as pas forcement envie de lire un truc au titre pareil, mais il fait du bien (en tous cas, ça m'a permis de voir les choses sous un autre angle) : la mort, ultime etape de la croissance d'elisabeth kubler ross

nat, je te souhaite beaucoup de courage, et une belle journée

Écrit par : Cebesine | 17/09/2007

Les commentaires sont fermés.