09/10/2007

cerveau en ebulition

 

Mon cerveau est en ébulition parce que :
J'ai rendez-vous le 19 pour mon ovariectomie, maintenant que ma décision est prise je me sens plus sereine et pleine d'espoir face à cette ablation salvatrice, certainement difficile à vivre physiquement, mais qui psychologiquement me donne l'impression d'éloigner l'épée de damoclès que j'ai au dessus de la tête.
Je lis l'anticancer et que j'y découvre que j'ai certes de très bonnes habitudes alimentaires (peu de viandes rouges, peu de viande tout court, beaucoup de légumes, poissons, fruits, des féculents chaque jours...) mais aussi de très mauvaises (trop de sucre, trop de laitages alors que j'ai toujours cru qu'ils étaient bon et que j'en ai beaucoup donné à mes enfants, des légumes et des fruits certe mais pas bio et mangés souvent avec leur peau) et que je me pose comme questions : quelle est ma part de responsabilité dans ce cancer, ai-je donné les bonnes bases à mes enfants pour leur santé, peut-on changer radicalement sa façon de s'alimenter et ainsi éviter la récidive, quelle est le pourcentage de cancer du sein par exemple chez les personnes qui mangent toujours bio, jamais de sucres de gras.....
Ce n'est pas la première fois que je lis des conseils sur l'alimentation, mais c'est la première qu'ils sont étayés par des faits scientifiques et que mis bouts à bouts j'en sort complètement perturbée et si pleine d'incertitude. Je me sens coupable, pour moi, pour mes enfants (je sais la culpabilité j'aime bien c'est plus fort que moi).
Qu'en pensez-vous ? Croyez-vous vraiment que nous fabriquons nos cancers, et si tout cela est vrai comment expliquer que la durée de vie ne cesse d'augmenter dans les sociétés dites justement "suicidaires alimentairement parlant".

14:54 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Bon appetit... ...tout d'abord...et prenez votre plaisir en mangeant...et puis je ne pense pas qu'on 'fabrique' son cancer ou que c'est seulement une question d'alimentation ...il y a des années j'ai demandée des conseils d'une femme docteur Tibetaine et elle m'a dis qu'il ya des personnes plus receptive au cancer parce qu'ils sont plus sensibles et parce que souvent ils vivent dans un environment polluée,stressante et angoissante...donc l'idée générale me semble déjà de se détendre au maximum et aussi souvent que possible ...même si c'est que pour quelques minutes..facile à dire ..et cela explique peut-être pourquoi dans certaines sociétés la durée de vie augmente bienque les gens mangent mal...ce sont ..je suppose...des pays où on vit dans un autre rythme..plus naturel...non??

Écrit par : eribel | 09/10/2007

peut-être .. ..je devrais pas vous écrire des commentaires parce que je n'ais pas encore eu le cancer et parce que pour moi c'est seulement un sujet qui a influencer fortement ma manière de vivre...je suppose que j'ai rien à vous dire mais je vous souhaite sincerement une bonne continuation..

Écrit par : eribel | 09/10/2007

NON ! Pas de culpabilité ! Je sais bien que les media en ce mois d'octobre tournent sur 2 axes au sujet du cancer du sein : 1. ça se soigne facilement, 2. il est causé par des pratiques individuelles.

Mais si tu regardes autour de toi, combien de gens atteints alors qu'ils ont une hygiène de vie irréprochable ? Et en parallèle, des gens comme toi ou moi qui se disent "ah oui, je n'ai pas fait ci, j'ai fait ça" pour en arriver à la conclusion que c'est de notre faute.
J'en ai parlé le jour avec une professionnelle à l'hôpital, qui me disait que des cancers par tranches professionnelles elle en voit passer à la pelle. Si on met en cause la pratique individuelle plutôt que l'environnement, c'est parce que c'est tout simplement plus facile à prouver. Comment n'expliquer la croissance du nombre de cancers du sein (x1,5 tous les 10 ans) que par les pratiques individuelles ?
Et puis pour les laitages, je me souviens d'une campagne de pub, il y a 10 ans peut-être : "mangez du lait", diffusée très largement dans tous les media. Aujourd'hui on me dit que c'était financé par de grosses entreprises agro-alimentaires et que le lait de vache est nocif pour la santé. Comment pointer du doigt les comportements individuels quand des infos de ce genre circulent, et surtout, à qui se fier ?

On s'adapte comme on peut mais on ne doit pas culpabiliser. Je pense aussi à mes enfants, 3 filles, peut-être un jour touchées elles aussi par cette maladie. Je leur enseigne ce que je peux en termes d'hygiène de vie, et pour le reste... Inch Allah !!!

Écrit par : AnaCaracol | 10/10/2007

nathalie,j'ai lu aussi anticancer,pas de raison de culpabiliser ,juste de faire quelques réglages sans pour ça s'asservir à une discipline stricte.Aujourd'hui je fais plus attention et protège éventuellement plus mes enfants?D e toutes façons ça ne peut pas faire de mal.................
Nathalie stp ,répond moi ,à chaque fois je suis (pour un comm) obligé de réécrire mon adresse,c chiant peux tu faire qqe chose

Écrit par : pascal | 11/10/2007

PASCAL sur ce serveur on ne peut pas changer les règles, la seule façon serait de changer de serveur, et je ne veux pas perdre l'historique de ce blog, il me parait important pour la cohérence de mes propos pour des gens qui le découvrent, et puis c'est comme un cahier "journal intime" on ne s'en sépare pas. Le mien est rangé avec ma robe de mariée bien au chaud dans une boite, révélateur.. Comme-ci ma rencontre avec mon homme avait suffit à combler mon besoin de m'épencher et de me pencher sur mes misères.... jusqu'à ce cancer bien sûr...
De plus ce serveur belge me donne la sécurité que mes enfants ne tombent pas dessus, cet anonymat me permet de pouvoir écrire vraiment tout ce que je ressent sans blesser ou heurter personne (je pense tout particulièrement à ma fille qui sera peut être confrontée à la même épreuve que moi)
ps) copier-coller c'est + rapide pour URL, j'espère que cela ne t'empêchera pas de m'envoyer des p'tits mots
natali

Écrit par : natali | 11/10/2007

Je viens tout juste d'en parler avec Monsieur, et sans culpabilité je sais que je vais changer de façon de voir la nourriture, de voir les produits. C'est peut être un besoin inconscient ou une approche post maladie de la vie et de ses plaisirs qui me fait changer de cap (même si je ne faisais pas d'excès, je mangeais mal comme beaucoup, peut être aussi parce que j'ai envie maintenant de simplicité, de vérité et que ce livre m'apporte ce que j'attends. Big bisous

Écrit par : Béatrice | 12/10/2007

On ne peut quand même pas ignorer les ravages causés par une alimentation dite 'moderne'ou 'non-nutritionelle' qui remplit l'estomac certes, mais en calories 'vides' qui en revanche encrassent largement l'organisme...
Est-ce la 'durée de vie' qui compte ou le 'comment on vit'?
Les pathologies liées à la malbouffe portent aussi les noms de diabète, et cholestérol... causes d'invalidités graves et de morts, toujours plus nombreuses...
Ces écrits (il n'y a pas que le bouquin de David Servan Schreiber, le sien est juste un peu plus populaire) permettent au moins de faire le point, et de rectifier de manière au moins globale nos habitudes alimentaires. Etre informés, ça laisse au moins la possibilité de choisir!Et je pense que c'est une bonne chose, même si ça fait râler ...
Mais le cancer n'est pas uniquement lié à la génétique/alimentation/pollution/stress/etc/etc/etc...
Il y a une part de mystère...
Pour ma part, mon alimentation et mode de vie était pile dans la bonne norme 'anticancer', riiiiires, et pourtant hein!
Cela ne m'empêche pas d'adhérer à la lutte contre l'antinutrition dans nos assiettes!(tout en ayant plaisir à me faire plaisir de manière très antinutritionnelle parfois héhé... et sans culpabiliser!).

Quant à l'industrie du sucre et des produits laitiers, ce sont des lobbies hyper-puissants, ne l'oublions jamais, et le "verre de lait + biscuit" instauré aux 10h des écoles il y quelques décennies était une initiative purement industriello-commerciale, et nullement parce que c'était 'bon pour la croissance ou autre' ...
Ensuite la pub' nous a bien conditionné le cerveau avec des slogans plus ou moins subliminaux du genre 'le lait=croissance et solidité', ou 'le sucre c'est la vie' ...
Bon ouf j'arrête, c'est un long sujet passionnant et complexe mais difficile à exprimer ainsi.
Sur ce, je file manger!
;-D

Écrit par : Stella cadente | 23/10/2007

Les commentaires sont fermés.