17/01/2008

débordée... la routine

J'ai installé une routine dans mon débordement.
 5 jours sur 7 je suis débordée au boulot, pas facile tous les jours d'être à la fois responsable des ressources humaines et assistante de la directrice du site, tu cumules les urgences de tous les côtes ; des salariés, de la direction du siège, des organismes.... enfin je me plains pas "être indispensable c'est mon but ultime dans la vie", je plaisante, mais quelle vanité, mais quel bonheur de se savoir utile et de penser que si on disparaît les autres sont perdus, du moins le temps de se réorganiser.....; bon revenons à nos moutons..... Le soir débordée : aller chercher théo à la garderie, une course ou deux au besoin, une machine à mettre en route, une à détendre, le repas à préparer (et là je suis intraitable pas plus d'une fois sur 7 jours de plat préparés car je tiens à l'équilibre alimentaire et à mes 10 kilos de perdus), un peu de ménage juste ce qu'il faut pour pas que le week-end la maison ressemble à naples pendant la grêve des poubelles, un peu de compte ou de courrier, de couture...... toujours quelque chose, ah oui j'oubliai le mercredi soir la batterie de Jeanne, le Jeudi la guitare de théo.....
Et le week-end, farniente ? que nenni on accélère, les grosses courses, orthodontistes, médecins, 2 ou 3 heures de repassage, le lavage de carrelage, les invitations......
C'est la complainte d'une femma active, heureuse de l'être, mais quand même faut que je m'organise mieux ou du moins que j'organise monsieur, car monsieur il a prit la mauvaise habitude d'être totalement, et je dis bien totalement dispensé des tâches domestiques et familiales, et avait l'habitude de rentrer, d'attendre le diner, puis de s'adonner à ses loisirs préférés j'ai cité la généalogie ou les jeux vidéos. Alors c'est dur de le motiver à se bouger à nouveau, je ne suis pas sûre qu'il soit si content que cela que j'ai retrouvé du boulot, surtout que j'ai parfois des déplacements et là il est bien obligé d'assumer. Bon je ne dis pas qu'il est fainéant loin de moi cette pensée, mais comme j'ai pris l'habitude de tout faire, il n'a plus l'habitude et attend de moi que je luis demande de l'aide si j'en ai besoin . Ca me saoule comme dirait arthur.
Bon aller, comme j'ai un peu de temps, je vais lisser les cheveux de jeanne....  Bises à vous, bon vendredi, bon week end.

20:43 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Ton billet ressemble un peu au mien ;) à part que moi, au boulot, je me la coule un peu trop à la douce!
Bon courage et bon we sur les chapeaux de roues!
Danrolle

Écrit par : danrolle | 18/01/2008

Wouaaah tu m'impressionnes ! je suis incapable de tant d'énergie !
Tu ne pourrais pas demander de l'aide à "monsieur", même si ça te saoûle, avant de péter un boulon ?

Bon courage !

Écrit par : Anacaracol | 19/01/2008

Bravo, tu es devenue Wonder Woman???? C'est super pour toi quand même et puis l'homme va vite prendre de bonnes habitudes. Je lui fait confiance!

Écrit par : dany | 22/01/2008

Les commentaires sont fermés.