30/01/2008

Petit point

 

Petit point santé.
Depuis mon abblation des ovaires je ne dors plus, et quand je dis je ne dors plus, c'est un peu de 11h00 à 2h30 ou 3h00 puis fini. Je ne comprends d'ailleurs pas comment je ne suis pas plus eppuisée que cela. Un peu fatiguée mais sans plus, même si le toubib ne me trouve plus que 11 de tension, ça c'est un signe. Ca m'enerve, franchement ça m'enerve. Je n'ai jamais été une bonne dormeuse et pendant mes traitements je dormais mal, mais là cela fait 2 mois 1/2 que ça dure. J'en arrive à detester mon lit. J'ai pris deux ou trois fois quelque chose pour dormir mais franchement je n'aime pas cela et en plus cela n'estpas très convaincant.
J'ai enfin pris rdv avec le toubib pour voir s'il doit m'opérer du trou du..... (j'ai  une fissure anale depuis mes chimios) depuis des mois je n'arrive pas à me décider. J'ai RDV le 18 février et je suis sûre qu'il voudra m'opérer, je flippe comme une malade... encore une opération mais surtout j'ai peur pour mon job si je dois être arrêtée, j'ai peur que cela rate et qu'on me mette un anus artificiel (j'en voit qui sourrient, mais je flippe vraiment même s'il n'y a pas de raison c'est une petite opération dit-il...). Encore une opération, une anesthésie, l'impression de ne plus maitriser, d'être malade.......merde, merde et remerde, j'ai pas envie d'y repasser. Pourquoi j'y vais, parce que le monsieur l'air de rien il m'a dit qu'une fissure qui dure plusieurs années et bien ellle se transforme en tumeur cancéreuse, oui, oui, oui si j'vousl'dit, et la dame bas les cancers elle connait et elle en veut plus.... Alors faut se faire violence et puis au quotidien je souffre quand même franchement au point de parfois avoir du mal à m'asseoir....

Pourquoi je vous dit tout çà, ben à qui voulez-vous que je le dise.... ma famille, mes amis ? ils ont déjà fait le tour de la question et puis plus question que je passe encore pour la malade.... Mon boulout, ben non, personne n'est au courant de mes petits soucis de santé. Tiens d'ailleurs cela pourrait faire l'objet de mon prochain billet car je suis extrèmement gènée de n'en avoir pas parlé. J'ai l'impression d'être coupable, de mentir et de trahir la confiance que ma supérieure hiérarchique a eu en moi lors de son choix de m'embaucher. Bon on en reparlera....

Ne vous méprenez-pas je vais bien, très bien même, c'est juste qu'il faut que je me mettre à nouveau entre parenthèse du monde pour faire cette p..... d'opération......

Abientôt, je n'écris plus trop mais je vous lis et je pense à vous.

20:24 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

17/01/2008

débordée... la routine

J'ai installé une routine dans mon débordement.
 5 jours sur 7 je suis débordée au boulot, pas facile tous les jours d'être à la fois responsable des ressources humaines et assistante de la directrice du site, tu cumules les urgences de tous les côtes ; des salariés, de la direction du siège, des organismes.... enfin je me plains pas "être indispensable c'est mon but ultime dans la vie", je plaisante, mais quelle vanité, mais quel bonheur de se savoir utile et de penser que si on disparaît les autres sont perdus, du moins le temps de se réorganiser.....; bon revenons à nos moutons..... Le soir débordée : aller chercher théo à la garderie, une course ou deux au besoin, une machine à mettre en route, une à détendre, le repas à préparer (et là je suis intraitable pas plus d'une fois sur 7 jours de plat préparés car je tiens à l'équilibre alimentaire et à mes 10 kilos de perdus), un peu de ménage juste ce qu'il faut pour pas que le week-end la maison ressemble à naples pendant la grêve des poubelles, un peu de compte ou de courrier, de couture...... toujours quelque chose, ah oui j'oubliai le mercredi soir la batterie de Jeanne, le Jeudi la guitare de théo.....
Et le week-end, farniente ? que nenni on accélère, les grosses courses, orthodontistes, médecins, 2 ou 3 heures de repassage, le lavage de carrelage, les invitations......
C'est la complainte d'une femma active, heureuse de l'être, mais quand même faut que je m'organise mieux ou du moins que j'organise monsieur, car monsieur il a prit la mauvaise habitude d'être totalement, et je dis bien totalement dispensé des tâches domestiques et familiales, et avait l'habitude de rentrer, d'attendre le diner, puis de s'adonner à ses loisirs préférés j'ai cité la généalogie ou les jeux vidéos. Alors c'est dur de le motiver à se bouger à nouveau, je ne suis pas sûre qu'il soit si content que cela que j'ai retrouvé du boulot, surtout que j'ai parfois des déplacements et là il est bien obligé d'assumer. Bon je ne dis pas qu'il est fainéant loin de moi cette pensée, mais comme j'ai pris l'habitude de tout faire, il n'a plus l'habitude et attend de moi que je luis demande de l'aide si j'en ai besoin . Ca me saoule comme dirait arthur.
Bon aller, comme j'ai un peu de temps, je vais lisser les cheveux de jeanne....  Bises à vous, bon vendredi, bon week end.

20:43 Écrit par natali dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |